Caleidoscopio

Fragmentos de interior

Despertar

Me ha despertado el sonido de la lluvia de verano. Gotas gordas y ruidosas. Creo que se desploman aún adormiladas por el calor de la noche.

En la calle apenas hay luz y la acacia frente a mi ventana parece más erguida. Pasa un señor con camiseta y paraguas. Ahora un coche.

Por la casa se pasea una brisa tibia y mi gata persigue una hoja que se ha colado por la ventana.

Ya no llueve.
.

4 Comments

  1. Le désespoir n’est pas un état définitif c’est seulement une phase de transition parfois nécessaire et douloureuse mais qui doit amener vers un mieux.

    Bisous,

    David

  2. Bonjour dédé, :*
    une petite aide avec la traduction: “despertar” = “le reveil”.

    Mais j’ai senti le “désespoir” il y a 15 minutes, ma petite chatte est disparue, je l’ai cherchée par toute la maison et à la fin dans la rue. Elle était cachée derrière une grille d’une petite fenêtre près du sol. pufff, j’ai passé des moments d’angoisse!!

    (maintenant elle regarde par la fenêtre, mais je crois que dans son regard il y a un certain respect par l’immensité extérieure).

    :)

    Bisous

  3. Bonjour,

    Merci pour la rectification. Je commence mes cours d’espagnol au mois de septembre j’ai déjà pris mes renseignements.

    Bisous,

    David

  4. :) :)
    Le premier jour du cours tu peux le dire au professeur “usted no tiene ni idea de español”, tu verras, tu vas être l’élève preferé…

    :p

    bisous,

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

© 2017 Caleidoscopio

Theme by Anders NorenUp ↑